Le Déni et ses mensonges ... Les manipulateurs et les pervers narcissiques.



Courage. Fuyons !

Pour certains, il arrive que le poids de leurs fautes est si lourd à porter qu'ils le font porter aux autres. Alors, comme le disait Albert Camus dans son roman La Chute "Le mensonge est un beau crépuscule qui met chaque objet en valeur. On voit parfois plus clair dans celui qui ment que dans celui qui dit la vérité". Ces manipulateurs nés, souvent narcissiques, n'ont de cesse d'imaginer des stratégies délirantes pour abattre leurs victimes en les accablant des pires maux. En fait, ils projettent leurs propres faiblesses sur les autres. Rien ne les arrête. Faux et usages de faux. Plus c'est gros mieux ça passe.


Les individus qui vivent ainsi, dans un déni total de leurs actes, de leurs conséquences et de leurs responsabilités seraient à plaindre s'ils ne causaient pas autant de souffrances. Il est fort probable que le matin, ils ne s'attardent guère devant leur miroir. Miroir mon beau miroir... Dis-moi que je suis le plus laid ! Ces individus vivent à côté d'eux-mêmes. Une vie d'arrogance, de domination et de pouvoir sur les autres.


En général, ces personnes ont peu confiance en elles-mêmes et souvent, n'ont pu guérir les traumatismes de l'enfance. Séparation, mauvais traitement, délaissement, abandon, maladie. Traumatismes réels ou supposés tant leur personnalité est colorée d'infantilisme. Leur vie n'est jamais à la hauteur de leurs espérances. Leurs échecs sont toujours la faute des autres. Souvent leurs comportements cristallisés, leurs croyances bornées et leur manque d'ouverture les mènent à de nouvelles expériences qui les conduiront encore à l'échec. Il n'est pas rare qu'après un divorce, un choc, un échec, ces gens fuient en espérant bâtir une nouvelle vie sur un nouveau modèle niant leurs responsabilités et rejetant la faute de leurs malheurs sur les autres.  Ils ne supportent pas tout ce qui peut les ramener à la réalité, celle qu'ils refusent d'affronter, celle qui fait mal car elle nécessiterait une remise en question d'eux-mêmes et susciterait une douloureuse introspection. Ils préfèrent tourner le dos à ceux qui leur renvoient l'image de leur propres faiblesses.