top of page

L'Intelligence Émotionnelle, une alliée stratégique vers votre réussite professionnelle


La compétence émotionnelle, un compétence managériale
L'Intelligence Emotionnelle au service de l'entreprise
Les Neurosciences au Service des Émotions

Les récentes découvertes en Neurosciences confirment de manière indéniable l'étroite connexion entre les émotions, la pensée et la prise de décision. Les émotions jouent un rôle crucial dans nos comportements, ce qui souligne l'importance de développer notre Intelligence Émotionnelle en tant que compétence managériale-clé. Cette aptitude nous permet de mieux comprendre nos émotions et celles des autres, facilitant ainsi la régulation de nos actions et de nos relations.


Pour certaines entreprises, l'Intelligence Émotionnelle n'est encore qu'un concept séduisant sans pour autant envisager de s'y investir. Néanmoins, la prochaine décennie promet une mise en pratique effective des avancées neuroscientifiques et des sciences comportementales. Les organisations qui négligeront l'investissement dans le renforcement des compétences interpersonnelles de leurs Responsables se trouveront à la traîne. Il suffit de relever le taux de rotation du Personnel et des motifs de départ pour cerner l'impact significatif de la relation avec les Gestionnaires.

L'Intelligence Émotionnelle : une Compétence Manégériale

C'est dans ce contexte qu'entreprendre un Coaching en Intelligence Émotionnelle se révèle particulièrement pertinent. En offrant aux leaders les outils nécessaires pour comprendre, gérer et guider leurs émotions, le Coaching contribue non seulement à renforcer les compétences managériales, mais aussi à créer un environnement de travail plus sain et plus productif. Bien avisées sont les Entreprises qui dès à présent, intègrent le Coaching en Intelligence Émotionnelle : elles se positionnent pour prospérer dans un futur où la relation entre les émotions, le leadership et le succès organisationnel devient de plus en plus avérée.


Par le passé, la solidité financière et la maîtrise de la qualité étaient des éléments fondamentaux assurant la durabilité des Entreprises. Désormais, alors que nous évoluons dans un contexte de transformations et de variables constantes, c'est davantage un style de gestion flexible et collaboratif qui devient crucial.

De l'Intelligence Émotionelle à l'Intelligence Collective

L'intelligence collective, la créativité et l'innovation sont dorénavant les fondements des entreprises pérennes. A contrario, celles qui ne parviennent pas à instaurer cette culture dans leur environnement socio-professionnel risquent de perdre leur avantage concurrentiel, entraînant des pertes financières significatives. La question se pose alors :  comment créer une culture d'intelligence collective propice à la créativité et à l'innovation ?

De l'importance de l'Intelligence Émotionnelle

Pour saisir l'importance de notre influence sur les autres et exercer un impact positif sur une équipe, il est impératif d'identifier et observer nos propres émotions dans la sphère professionnelle. En effet, les Gestionnaires sont fréquemment confrontés au stress et à la peur : peur de ne pas être à la hauteur, peur de ne pas atteindre les objectifs, peur de perdre leur crédibilité, peur de perdre leur légitimité ou peur de devoir recadrer un Employé qui pourrait envisager sa démission. Il est donc capital d'admettre que la peur peut parfois pousser les Gestionnaires à adopter des comportements d'évitement ou à exercer un contrôle excessif sur leurs ressources.


Les compétences émotionnelles des Gestionnaires contribuent pour deux tiers aux résultats d'une Entreprise

Selon Daniel Goleman, Docteur en Psychologie, et l'un des plus grands spécialistes de l'Intelligence Émotionnelle, les compétences émotionnelles des Gestionnaires contribuent pour deux tiers aux résultats d'une Entreprise. Compte-tenu des enjeux, il est clair qu'un leader doté d'une Intelligence Émotionnelle développée sera plus apte à motiver et à influencer positivement son équipe. Dès lors, en favorisant cette Intelligence Émotionnelle au sein de leurs équipes, les Entreprises peuvent créer un environnement favorable à la collaboration, à la créativité et à l'innovation, lesquels constituent des éléments clés pour la compétitivité dans un monde en constante évolution.

Un programme de Coaching en Intelligence Émotionnelle dédié aux Cadres et Dirigeants

C'est en écoutant mes Clients tourmentés et malmenés, pris dans des spirales de relations professionnelles, sociales et privées dysfonctionnelles, et de mon expérience en entreprise, que l'idée m'est venue d'adopter une approche de Coaching en Intelligence Émotionnelle qui réponde à la fois aux valeurs d'éthique, d'empathie, d'humanisme, de qualité, d'efficacité, de portée et d'utilité. De mon point de vue, ces valeurs sont capitales et constituent par là même la valeur d'une méthode. D'autre part, je suis convaincue qu'un Coach, quel que soit le titre qu'il donne à sa fonction, se doit de transmettre et d'accompagner selon son "feeling", sa personnalité, son vécu, ses expériences. Sa formation et son expérience démontrant son savoir-faire, sa personnalité et ses aptitudes personnelles dénotant son savoir-être.


Par conséquent, j'ai repris et adapté les stratégies les plus avérées, celles qui "fonctionnent" déjà pour mes Consultants en Relation d'Aide, pour élaborer mon programme de coaching dont le titre résume à lui seul l'objectif principal. C'est ainsi que "L'intelligence Émotionnelle : Votre alliée stratégique vers la réussite professionnelle" s’inspire du concept d’Intelligence Émotionnelle tel que je la conçois et la "vis" quotidiennement.


Pour rester fidèle à Goleman, et parce que ces aptitudes sont essentielles à développer, et surtout qu'elles constituent, une fois intégrées, les clés de l'Intelligence Émotionnelle :

 

  1. La conscience de soi est la capacité d’accueillir nos émotions, de reconnaître leurs effets sur les autres et de construire une image positive de nous-mêmes. Elle permet d’augmenter notre niveau de responsabilité face à nos fonctions et nos décisions. Le développement de l'estime de soi et de la confiance en soi passe également par cette aptitude ;

  2. La maîtrise de soi consiste à gérer nos émotions et à contrôler nos impulsions. C’est la capacité d’agir de manière responsable et réfléchie. Une citation[i] illustre parfaitement la raison d’être et l’importance de cette aptitude pour le leader : "Celui qui ne peut pas se gérer soi-même ne peut gérer personne". Cette aptitude nous permet d’inspirer la confiance et d’avoir de l’aisance dans l’ambiguïté ;

  3. L'empathie ou conscience d’autrui est la capacité à considérer les autres avec sensibilité et empathie. C’est également la capacité d’interagir avec les autres en tenant compte de leur état émotionnel. Cette aptitude permet de développer et de conserver les talents et de développer une attitude de service envers les autres ;

  4. La gestion des relations/aptitudes sociales constitue la capacité à gérer les conflits par la collaboration et la mise en pratique des aptitudes précitées. Les aptitudes sociales permettent de construire des réseaux d’affaires pour ensuite définir des objectifs communs. Cette aptitude aura un impact sur l’influence auprès des pairs et sur la capacité à convaincre.

  5. J'y ajoute une cinquième aptitude d'une valeur inestimable, l'élégance relationnelle, qui avant tout reflète un état d'esprit qui devrait animer chaque instant de la relation avec ses proches, ses collaborateurs, ses clients. Je cite ici Rachel Chantal, auteur de "Luxe et Élégance" : "Il faut vouloir et savoir donner sans recevoir, écouter et entendre pour comprendre, regarder et voir pour surprendre".

  6. Enfin, une composante additionnelle s'impose : la motivation. Il s’agit de la passion, quoique ce terme soit galvaudé, à travailler pour d’autres motifs que l’argent ou le statut social. Elle reflète la capacité à poursuivre nos buts. Assurément, elle contribue au sentiment de complétude, d’accomplissement, de réalisation de soi, d'individuation au sens jungien du terme, cela même en situation d’échec.

Quotient Émotionnel versus Quotient Intellectuel

Il ressort des travaux en Intelligence Émotionnelle que le quotient émotionnel (QÉ) est bien plus important dans le monde des affaires que le quotient intellectuel (QI). Cette distinction s'explique du fait que nous travaillons avec de la "matière humaine", vivante, pensante, aimante et souffrante. Ainsi, pour motiver ses troupes, faudrait-il être en mesure d'inspirer la confiance et exercer une influence positive. Pour maximiser l’innovation et la créativité, il convient de se mettre au service de son équipe, et lui offrir le support nécessaire à l’émergence de nouvelles idées, de nouvelles méthodes, pour développer de nouvelles collaborations.

 

Combien même vivons-nous dans l'exaltation du développement de l'Intelligence Artificielle, tant que les organisations transigeront avec des êtres humains, l’Intelligence Émotionnelle sera la compétence-clé pour réussir en gestion des ressources humaines.

Un Leadership éclairé

Le "leadership conscient", que j'appelle le "leadership éclairé', se développe bien au-delà de la simple gestion des émotions ; il englobe la capacité à cultiver une présence et une attention accrues au quotidien. Inspiré du concept thérapeutique de Pleine Conscience, le leadership conscient adapte cette approche au contexte du management en entreprise. C'est ainsi que se développe un nouveau modèle de leadership "privilégiant le bien commun plutôt que les intérêts personnels, guidé par l'anticipation et propulsé par des valeurs visant le bien-être de toutes les parties prenantes autant que le succès de l'organisation[ii]".


Dans l'absolu, le leader conscient est capable de percevoir ses propres émotions ainsi que celles des autres, de comprendre les besoins à satisfaire, d'utiliser et de réguler ses émotions pour atteindre des objectifs clairement définis. Il se met au service des autres, contribue au succès de son équipe et établit des connexions significatives avec les personnes qui l'entourent. En étant conscient de son influence sur les autres, de ses paroles, de ses actions et de leurs conséquences, le leader conscient prend des décisions éclairées, favorisant ainsi un environnement propice à la réussite collective et au bien-être général.

Sept niveaux de conscience à développer pour devenir un Leader d'exception

Le Centre international de Leadership Conscient identifie sept niveaux de conscience que les leaders devraient développer pour cultiver un leadership plus éclairé :


  1. Survie : Gestion directive axée sur la stabilité financière.

  2. Relations : Communication ouverte et attention portée aux employés.

  3. Appréciation de soi : Productivité, efficacité et qualité.

  4. Transformation : Renouvellement continu, apprentissage et innovation.

  5. Cohésion interne : Leadership positif, vision commune et valeurs partagées.

  6. Faire une différence : Mentorat, coaching et épanouissement des employés.

  7. Service : Vision éthique à long terme, orientation vers le service des générations futures.


Ainsi, le leadership conscient émerge d'un travail continu sur soi et de relations interpersonnelles, plutôt que d'être simplement une compétence isolée.


Pour connaître les détails de mon programme de coaching adapté à l'entreprise, axé sur le développement du Leadership Conscient et de l'Intelligence Émotionnelle, suivre ce lien :



Auteur : Katja Hanska,

 



[i] Citation de Peter Drucker, théoricien américain du management.

[ii] Citation de Stéphane Leblanc fondateur et président du Centre international de leadership conscient.



Références bibliographiques

L'Intelligence Émotionnelle, Daniel Goleman

Academy of Management Perspectives,Vol. 16, No. 1 Articles

Emotion in the workplace: The new challenge for managers

Source : Revue RH, volume 22, numéro Hors-série

Amy , C. J., & Bryan, R. (2016). How to teach Emotional intelligence Skills in IT project management. proceedings of the EDSIG Conference.

Awad, T. A., & Suhaila, A. E. (2012). Assessing the Effect of interpersonal communications on employees commitment and satisfaction. International

Journal of Islamic and Middle Eastern Finance and Management Vol 5 No. 2, 138.

Aziri, B. (2011). Job Satisfaction:A literature review. Management research and practice Vol.3 ISSUE 4(2011)PP:77-86.

Bai, W., Feng, Y., Yue, Y., & Feng, L. (2016). Organizational Structure, Cross-Functional integration and Performance of New Product

Development Team. 13th Global Congress on Manufacturing and Management.

Barrett, D. J. (2006). Leadership Communication: A Communication

Approach for Senior-Lever Managers . Effective leadership is still largely a matter of communication

Комментарии

Оценка: 0 из 5 звезд.
Еще нет оценок

Добавить рейтинг
bottom of page