Une brève histoire de points et de méridiens énergétiques



Pour aider à mieux comprendre le système énergétique humain, notamment pour les personnes qui souhaiteraient bénéficier d'un soin ou d'un massage énergétique effectué selon les méthodes ancestrales chinoises ou japonaises, je développe ici une brève description de la structure énergétique humaine.


Pour aller plus loin, vous retrouverez dans ce Blog d'autres articles traitant de la "Médecine Énergétique", de ses diverses applications et de ses effets bénéfiques. En Énergétique Traditionnelle Chinoise, le fonctionnement biologique du corps humain est sous la dépendance des mouvements énergétiques. L'homme, évoluant entre le Ciel et la Terre, vit sous l'influence d'énergies cosmiques, saisonnières, climatiques et vibratoires, mais aussi des énergies telluriques, c'est à dire celles émanant de la Terre, ainsi que des énergies alimentaires et respiratoires. (voir l'article Cette énergie qui nous anime.


Ces énergies cosmiques et telluriques s'ajoutent à l'énergie propre de l'être humain, appelée "énergie ancestrale" ou "héréditaire", en parcourant les méridiens qui sont les lieux de passage préférentiels de l'énergie, lieux où "résonnent" les grandes fonctions de l'organisme.


Les méridiens principaux sont au nombre de douze (les "Jìng" ) et se trouvent, schématiquement, à droite et à gauche de la ligne médiane du corps, se répartissant en six méridiens de polarité yin et six méridiens de polarité yang.

Il ne leur a pas été trouvé de support anatomique. Cependant, la visualisation de certains méridiens a prouvé leur existence : il suffit de suivre par gamma-caméra le trajet qu'emprunte une molécule radioactive injectée au niveau d'un point d'acupuncture pour obtenir un tracé parfaitement défini et invariable du méridien.


Ces méridiens, ou lignes de force énergétiques, parcourent ainsi la profondeur du corps, connectent énergétiquement les différents organes internes et la surface de la peau. Leur trajet superficiel est parsemé de points d'énergie, ou points d'acupuncture. Ces points ont chacun un rôle énergétique spécifique de régulation, soit d'un trouble circulatoire superficiel de l'énergie au niveau du méridien, soit d'un désordre organique plus profond.


Il est depuis longtemps reconnu que le point d'acupuncture possède la propriété physique d'offrir une résistance plus faible au passage d'un courant électrique. C'est d'ailleurs selon cette propriété que fonctionnent les appareils de détection de points d'acupuncture utilisés notamment en Médecine Énergétique Coréenne.


Sur le plan histologique, le point d'acupuncture est constitué d'une terminaison nerveuse à la surface de la peau, entourée dans un plan profond d'une artériole et d'une veinule, ainsi que de petits vaisseaux lymphatiques. La stimulation à l'aiguille (acupuncture), la pression du doigt (digipuncture) ou l'application d'un moxa (moxibustion) sur cet agglomérat nerveux et vasculaire induisent un signal qui sera transmis le long du parcours du méridien d'énergie.


Pour compléter votre lecture, découvrez les articles consacrés aux Lois Énergétiques et au Psychisme Psychosomatique).


Katja Hanska



Merci à Vous qui partagez mes publications. Si elles ne vous interpellent pas, elles peuvent cependant aider des personnes qui ont besoin d'un petit coup de pouce, d'une main tendue, d'une once d'espoir. Sans vous, que seraient ces beaux messages s'ils restent non lus ? C'est vous qui me rendez visible et qui me permettez d'impacter de plus en plus de personnes.


2021 - 2022 - Tous droits réservés





Histologie : Branche de la biologie qui traite de la structure des tissus vivants.