Si Dieu n'existait pas, en quoi serions-nous différents ?


Je crois aux rêves, aux signes avant-coureurs et à une autre réalité. Et vous ? Y croyez-vous ? Il paraît que les connaissances sur cette dimension de l'existence ont aidé Platon à prendre conscience que le monde des idées est aussi réel, voire plus réel, que le monde des objets. Platon affirmait que les objets terrestres ne sont que l'ombre des idées et que notre monde matériel est en quelque sorte une hallucination. La Tradition Orientale parle du monde de l'illusion, la Maya. Pourtant, il ne faut pas se frapper la tête contre les murs pour mettre la réalité à l'épreuve et nous pouvons nous demander si la nature a créé notre monde, il se pourrait bien qu'elle en ait besoin pour une raison quelconque et que cette raison soit bien au-delà de notre compréhension.


Dans ce monde, l'illusion de la vie est équivalente à la vie, tandis que l'illusion de la mort est équivalente à la mort. Il est impossible de changer quoi que ce soit dans la mentalité occidentale avant un certain temps. Il m'arrive de partager mes impressions avec des interlocuteurs un tant soit peu "avertis", car d'autres pourraient me prendre pour une illuminée. Si folle je suis, il y a de nombreux autres fous et c'est une douce folie que de croire à l'indicible et à l'intangible. Pour les personnes qui sont réceptives à ces concepts, il y a juste deux mondes, celui auquel nous sommes tous habitués et un espace informationnel qui projette de nouvelles images à l'intérieur de nous.


Disciple et critique le plus remarquable de Sigmund Freud, le Psychologue suisse Carl G. Jung, est le fondateur du courant appelé "Psychologie Analytique" ou "Psychologie des Profondeurs". Il a réussi à comprendre mieux que les autres le fait que l'homme n'est pas un phénomène accidentel de l'Univers. Jung affirmait qu'il existe un monde immatériel, à savoir un champ sémantique comportant des idées, des pensées et des rêves ainsi que la connaissance du passé, du présent et de l'avenir. C'est justement l'idéalisme de Platon mais en version moderne. Il existe un lien entre le temps et la tradition. Le champ sémantique n'est pas soumis aux lois de l'espace et du temps, car il se trouve hors du temps et de l'espace. Il est lié au monde matériel à travers la psyché, c'est-à-dire à travers quelque chose ayant rapport avec l'âme. Il est même possible que l'âme s'allie partiellement au champ sémantique à travers l'inconscient tout en existant dans le corps matériel. Alors, la conscience s'avère être une manifestation de l'espace immatériel dans le monde matériel et causal tandis que le champ sémantique constitue un projet du développement de l'Univers.

Pour ma part, à un niveau plus humble, mes idées se rapprochent de celles de Jung et correspondent à ma manière de voir les choses. Je crois en effet qu'il existe dans ce monde une force toute-puissante, invisible, inconnaissable et omniprésente. J'aime à ne l'associer à aucune forme, humaine ou autre. En général, cette force est appelée "Dieu" ou la "Conscience Primordiale", "l'Univers" ou encore la "Conscience Universelle". Elle porte bien d'autres noms encore car les Hommes aiment nommer toute chose, matérielle ou immatérielle, selon leur vision du monde. Je crois également qu'il existe un champ de conscience universel, que certaines traditions nomment la "bibliothèque Akashique" et que les Scientifiques  contemporains appellent "l'espace des variantes" ou "l'espace de tous les possibles".


Pourtant, il m'arrive d'être frappée par cette question ? Et si Dieu n'existait pas ? En quoi serions-nous différents du papillon éphémère ou de l'amibe ? Si nous vivions mille ans ou une minute, cela ne changerait probablement rien, car notre expérience de vie disparaîtrait avec nous, corps et âme, et nous ne pourrions la transmettre à personne. Et si nous n'étions que des animaux-humains créés par accident, l'étape d'un caprice momentané de la nature ou le résultat d'une collision accidentelle de molécules, alors pourquoi ne vivrions-nous pas selon les lois du monde animal ? Il nous suffirait de ne s'occuper que de la survie, ce qui pour beaucoup est la réalité. Alors, on se demande pourquoi l'humanité a créé la culture ? Si Dieu n'existe pas, tout cela n'est qu'une perte de temps dans la précieuse existence de l'amibe.


Pourquoi les jours tristes et les jours heureux s'alternent-ils dans la vie ?


Selon vous, pourquoi ? Peut-être tout simplement parce que nous ne comprenons pas que nous sommes responsables de nos décisions. Tout est simple finalement : si nous voulons quelque chose, nous devons l'obtenir. Mais de quelle manière allons-nous remplir les critères définis pour avoir ce que nous voulons ? Que possédons-nous comme monnaie d'échange pour payer le plaisir obtenu ? Sommes-nous riches à millions pour obtenu tout ce que nous voulons obtenir ? Quel est le prix de la richesse ? Et comment paient ceux qui n'ont pas d'argent ? Que reste-il à ceux qui ont déjà tout pour payer l'extra-superflu ? Les uns comme les autres n'ont rien d'autre que leur santé ou leur vie pour payer une décision incorrecte et peut-être fatidique. Les Lois de l'Univers sont très rigides. Il faut payer pour tout. Ceux qui ont voulu la gloire à "tout prix" peuvent la savourer à travers la perfusion qui leur traverse le bras sur leur lit d'hôpital, jusqu'à ce qu'ils en soient gavés. Ceux qui ont désiré des biens matériels s'aperçoivent que tout cela ne vaut pas les jours qu'ils ont irrémédiablement perdus à les amasser. Tous  unissent leurs voix dans un chant d'éternels regrets. Il y a quelque chose de cruel dans ces vérités mais elles ont le mérite d'éclairer les choses sous un autre angle, sous l'angle d'une personne devenue raisonnable par l'expérience,  qui s'est pris des coups de marteau sur la tête, et qui comprend que chaque décision doit correspondre strictement aux capacités spirituelles ou pragmatiques de l'individu. L'expérience n'a de valeur que si elle éclaire l'avenir pour ne pas reproduire les mêmes erreurs et si elle peut être partagée.


La vie change si on change l'idée de la vie


James Jeans, célèbre Physicien britannique a fait remarquer : "Lorsqu'un électron vibre, l'Univers tremble". Cette phrase illustre bien la possibilité de former des évènements dans notre monde matériel grâce à la pensée, qui est quantique. Dans le fond, cela n'est qu'une manifestation des capacités du monde qui nous était cachée derrière le mur de la conscience.

Cette nouvelle vision du monde est capable de s'auto-développer de manière créative en interagissant avec la raison universelle. C'est son plus grand avantage. Chaque individu est un monde immense et infini ayant accès à l'intelligence cosmique, qui fait découvrir de nouvelles possibilités de développement à ceux qui sont capables de s'y connecter. Ainsi, il sera possible de continuer à monter l'échelle de l'évolution. Il faudra prendre garde à ne pas en violer les lois et grimper les échelons l'un après l'autre sans vouloir monter trop vite car il arrive aux trop-pressés d'en tomber.


Encore quelques mots : Le niveau de notre désir détermine le niveau de notre conscience. Tout est dit !



Katja Hanska





Sources bibliographiques :

C. G. Jung et la voie des profondeurs

Le Livre des Hommes Nouveaux, Parole des Maîtres Ascensionnés

Connexion, Enracinement et Conscience de Soi, Editions Morya





Réservation & paiement en ligne sécurisé

Enseignements - E-Learning - Tutorat - Stages - Conférences

Soins  Energétiques  & Accompagnement Psychologique à Domicile

Secteur Monaco  - Nice - Cannes Fréjus/Saint-Raphael

Katja Hanska School of Healing Energy

Immeuble Nice Premier A

455 Promenade des Anglais,

06200 Nice, France - Tél. +33 06 19 63 91 46

Siret 417 536 158 00047 - TVA Intracom FR 53 417536158

  • Facebook Social Icon
  • Vkontakte sociale Icône
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram