Si Dieu n'existait pas, en quoi serions-nous différents ?


Je crois aux rêves, aux signes avant-coureurs et à une autre réalité. Et vous ? Y croyez-vous ? Il paraît que les connaissances sur cette dimension de l'existence ont aidé Platon à prendre conscience que le monde des idées est aussi réel, voire plus réel, que le monde des objets. Platon affirmait que les objets terrestres ne sont que l'ombre des idées et que notre monde matériel est en quelque sorte une hallucination. La Tradition Orientale parle du monde de l'illusion, la Maya. Pourtant, il ne faut pas se frapper la tête contre les murs pour mettre la réalité à l'épreuve et nous pouvons nous demander si la nature a créé notre monde, il se pourrait bien qu'elle en ait besoin pour une raison quelconque et que cette raison soit bien au-delà de notre compréhension.


Dans ce monde, l'illusion de la vie est équivalente à la vie, tandis que l'illusion de la mort est équivalente à la mort. Il est impossible de changer quoi que ce soit dans la mentalité occidentale avant un certain temps. Il m'arrive de partager mes impressions avec des interlocuteurs un tant soit peu "avertis", car d'autres pourraient me prendre pour une illuminée. Si folle je suis, il y a de nombreux autres fous et c'est une douce folie que de croire à l'indicible et à l'intangible. Pour les personnes qui sont réceptives à ces concepts, il y a juste deux mondes, celui auquel nous sommes tous habitués et un espace informationnel qui projette de nouvelles images à l'intérieur de nous.


Disciple et critique le plus remarquable de Sigmund Freud, le Psychologue suisse Carl G. Jung, est le fondateur du courant appelé "Psychologie Analytique" ou "Psychologie des Profondeurs". Il a réussi à comprendre mieux que les autres le fait que l'homme n'est pas un phénomène accidentel de l'Univers. Jung affirmait qu'il existe un monde immatériel, à savoir un champ sémantique comportant des idées, des pensées et des rêves ainsi que la connaissance du passé, du présent et de l'avenir. C'est justement l'idéalisme de Platon mais en version moderne. Il existe un lien entre le temps et la tradition. Le champ sémantique n'est pas soumis aux lois de l'espace et du temps, car il se trouve hors du temps et de l'espace. Il est lié au monde matériel à travers la psyché, c'est-à-dire à travers quelque chose ayant rapport avec l'âme. Il est même possible que l'âme s'allie partiellement au champ sémantique à travers l'inconscient tout en existant dans le corps matériel. Alors, la conscience s'avère être une manifestation de l'espace immatériel dans le monde matériel et causal tandis que le champ sémantique constitue un projet du développement de l'Univers.

Pour ma part, à un niveau plus humble, mes idées se rapprochent de celles de Jung et correspondent à ma manière de voir les choses. Je crois en effet qu'il existe dans ce monde une force toute-puissante, invisible, inconnaissable et omniprésente. J'aime à ne l'associer à aucune forme, humaine ou autre. En général, cette force est appelée "Dieu" ou la "Conscience Primordiale", "l'Univers" ou encore la "Conscience Universelle". Elle porte bien d'autres noms encore car les Hommes aiment nommer toute chose, matérielle ou immatérielle, selon leur vision du monde. Je crois également qu'il existe un champ de conscience universel, que certaines traditions nomment la "bibliothèque Akashique" et que les Scientifiques  contemporains appellent "l'espace des variantes" ou "l'espace de tous les possibles".


Pourtant, il m'arrive d'être frappée par cette question ? Et si Dieu n'existait pas ? En quoi