top of page

Résilience Psychologique contre Adversité : Apprendre à Vivre pour ne plus Survivre


Cette image symbolise le voyage de résilience que chacun peut entreprendre.
Au bout du chemin, le Soleil. Katja Hanska-AI

Le destin est tellement dur, et l'homme tellement faible, que face à l'adversité, il n'est plus rien ? La Montagne de l'Âme, Gao Xingjian

Qu'est-ce qui explique que certaines personnes considèrent l'adversité comme un défi et lui donnent un sens alors que d'autres la perçoivent avec appréhension, peur et découragement ? S'il est dit que Le courage est la Lumière de l'Adversité, la résilience psychologique pourrait bien être l'arme la plus adaptée dans notre lutte contre l'adversité, afin de considérer les choses de manière différente et de réagir avec sagesse. Ne dit-on pas que la force naît de l'adversité et des souffrances ? Boris Cyrulnik rappelle : "Le malheur n'est jamais pur, pas plus que le bonheur. Un mot permet d'organiser une autre manière de comprendre le mystère de ceux qui s'en sont sortis : la résilience, qui désigne la capacité à réussir, à vivre, à se développer en dépit d'adversité".

Reprogrammer nos schémas comportementaux

Nous sommes des créatures d'habitudes qui, bien que confortables pour les routines quotidiennes, peuvent s'avérer contre-productives en périodes de stress. Le pilotage automatique est à l'opposé du pilotage en pleine conscience ("ici et maintenant") : au lieu d'une "réponse" qui nous permet d'agir objectivement, nous générons une réaction impulsive, souvent ancrée dans un conditionnement passé. Quand les schémas sont enracinés, ils sont comme des rails dont il est difficile de s'écarter. Hélas, il est si facile de se laisser enfermer dans des schémas comportementaux, et si difficile d'en sortir. Nous nous imposons des limites fondées sur des suppositions erronées ou des schémas comportementaux devenus obsolètes. Nous nous imaginons prisonniers alors qu'un bon coup de tête nous ouvrirait la porte de la prison. Telle est la nature de nos schémas comportementaux et de la peur engendrée par la perspective du changement. Bien souvent, la peur de l'inconnu est plus forte que la difficulté rencontrée. Ainsi, la peur, le sentiment d'insécurité, le refus d'accepter l'impermanence, nous voilent la réalité et perpétuent beaucoup de nos relations dysfonctionnelles. De fait, nous préférons souffrir de ce que nous connaissons plutôt que d'affronter l'inconnu.

Notre défi : élargir notre compréhension et explorer les causes de nos réactions.

Susan Kobasa, psychologue, reconnue dans les années 1970, pour avoir développé le concept de hardiness ou "résilience psychologique". Elle a identifié trois clés fondamentales de la résilience psychologique : la volonté (de relever les défis), le contrôle (la conviction que d'être capable d'influencer son stress et son destin), et enfin l'engagement, (la faculté de se dédier à surmonter activement les difficultés).


Ses recherches montrent que les personnes possédant ces traits de personnalité sont mieux équipées pour gérer le stress et éviter les maladies qui lui sont liées. La psychologue a également examiné des individus évoluant dans des environnements stressants. Ses études ont révélé que ceux qui possédaient ces caractéristiques étaient moins susceptibles de développer des maladies. Son travail a exercé une influence significative sur la psychologie de la santé et du travail, ainsi que sur les approches de gestion du stress et de développement personnel. On comprend alors l'importance de modifier notre mindset. En effet, de notre état d'esprit découleront les réponses ou les réactions que nous apporterons aux situations stressantes. L'aptitude à considérer l'adversité comme étant un défi à relever prédispose à accueillir les situations difficiles et à les considérer comme source d'enseignements et de croissance.

Résilience Psychologique : Vivre pour ne plus Survivre

Des études montrent que les survivants de stress extrême considèrent fréquemment les défis comme des occasions d'apprentissage et de croissance. Ces résilients présentent des caractéristiques communes associées à la résistance au stress telles qu'elles sont définies par le Dr Kobasa.


Il n'est pourtant pas nécessaire de survivre à des événements dramatiques, la vie ordinaire offre suffisamment de tragédies "ordinaires" : accidents, maladies, et autres drames sont autant d'obstacles que les résilients perçoivent comme des challenges à relever. Pour la plupart, s'aventurer dans l'inconnu peut être effrayant, alors que c'est justement dans l'inconnu, l'insécurité, l'imprévisibilité que s'offrent des expériences dont on peut tirer les leçons. C'est dans l'adversité que s'épanouissent nos ressources intérieures.


Dans un processus transformationnel, la volonté de guérir ouvre la voie au changement. Quand on est las d'être toujours confronté aux mêmes difficultés, de tomber toujours dans les mêmes panneaux, on peut s'interroger si on n'y serait pas un peu pour quelque chose ! En premier lieu, le fait d'observer son état d'esprit en pleine conscience et de réadapter positivement sa vision des faits et de l'existence permet de s'ouvrir à d'autres possibilités et des chemins de plus grande liberté s'ouvrent à nous.


Dans cet état d'esprit, je vous partage le merveilleux poème de Portia Nelson tiré de son "Autobiographie en cinq courts chapitres", décrivant un personnage prisonnier de ses blocages, qui enfin retrouve la voie d'une conscience et d'une liberté plus vaste :


Chapitre 1

Je descends la rue.

Il y a un trou profond dans le trottoir.

Je tombe dedans.

Je suis perdue… Je suis impuissante.

Ce n'est pas ma faute …

Il me faut une éternité pour en sortir.

 

Chapitre 2

Je descends la même rue.

Il y a un trou profond ans le trottoir.

Je fais semblant de ne pas le voir.

Je retombe dedans.

Je n'arrive pas à croire que je suis au même endroit.

Mais ce n'est pas ma faute…

Il me faut encore longtemps pour en sortir.

 

Chapitre 3

Je descends la même rue.

Il y a un trou profond dans le trottoir.

Je le vois bien.

Je tombe quand même … C'est une habitude…

Mais j'ai les yeux ouverts.

Je sais où je suis.

C'est ma faute.

J'en sors immédiatement.

 

Chapitre 4

Je descends la même rue.

Il y a un trou profond dans le trottoir.

Je le contourne.

 

Chapitre 5

Je descends une autre rue.

Et vous ? Voulez-vous poursuivre votre chemin ou continuer de tomber dans le trou ?

Ensemble, nous pouvons réfléchir et explorer vos schémas comportementaux générés par le stress et l'anxiété. J'accompagne toutes les personnes qui souhaitent vivre mieux, libres, sereins et avec authenticité. Il est peut-être arrivé pour vous le temps de remplacer ces gestes et ces autres schémas récurrents que vous répétez pour échapper temporairement à des pensées obsessionnelles ou lorsque votre mental s'emballe.  

Si vous vous reconnaissez dans ces lignes

Si ce texte résonne en vous, et que vous ressentez le besoin d'explorer davantage votre parcours et le sens de votre vie, prenez quelques instants pour vous et faisons connaissance par téléphone pour un premier échange gratuit !  N'hésitez pas à me contacter. C'est avec plaisir que je vous offre un premier entretien téléphonique

une occasion pour vous d'exprimer vos attentes et pour moi d'écouter, non seulement ce que vous avez à dire, mais aussi tout ce que vous taisez Cet échange initial nous permettra de déterminer ensemble comment je pourrais vous accompagner au mieux dans votre recherche de mieux-être et d'authenticité.


Prenez le temps de découvrir comment mon approche a pu aider d'autres personnes à surmonter leurs épreuves : Témoignages


Auteur : Katja Hanska



Bibliographie :

J. Kapat-Zinn, A. Chapman, P. Salomon, "Relationship of cognitive and somatic components of anxiety to patient preference for different relaxation techniques", Mind/Body Medicine,

J. Kapat-Zinn, "Too early to tell", 2027,

S. Shapiro, G. Schwartz, G. Bonner, "Effects of mindfulness-based stress reduction

on medical and premedical students". Journal of Behavioral Medicine, p581,

Institut Américain du Stress,

T.Nhat Hahn, "La Colère :Transformer son énergie en sagesse";, Pocket, Paris 2004.

La méthode MBSR, MBSR Paris.

 

Bình luận

Đã xếp hạng 0/5 sao.
Chưa có xếp hạng

Thêm điểm xếp hạng
bottom of page