De la Liberté

Mis à jour : févr 3


Le concept de la Liberté est difficile à définir et chacun de nous a sa propre définition selon son désir et son expérience de la Liberté. La société véhicule une image utopique de la Liberté laissant croire que nous pouvons librement accéder à nos désirs. Mais qu'en est-il de la réalité ? Se rendre à son lieu de travail et s'astreindre à des horaires imposés pour la bonne marche de l'Entreprise est déjà une entrave à la Liberté. Travailler pour "gagner sa vie" est une autre coupe sévère de la Liberté. La liste est longue et les arguments nombreux.


Nous voulons tous être libres. Mais comme le dit l'adage "La Liberté des uns commence là où s'arrête celle des autres". Alors nous ne pouvons pas nous octroyer le droit de vivre notre Liberté au détriment des Autres. Certains font l'impossible pour échapper à leurs obligations, fuir leurs devoirs, couper les liens au nom de leur Liberté ! "Je veux être libre" disent-ils ? Ils se croient libres mais le sont-ils réellement ? Ils peuvent toujours s'en persuader tant ils ont étouffer la voix de leur Conscience, tant leur Ego gonfle leur poitrine d'arrogance.


Pour ma part, je considère que la vraie libération c'est de payer toutes ses dettes, à savoir assumer tous ses engagements. On ne se débarrasse pas de sa femme, de son mari et de ses enfants, des crédits de sa maison, de ses animaux de compagnie, de ses amis, de sa vie, bref de tout ce qui a été chéri pendant des années mais qui d'un coup, au nom de la Liberté, ou de quelque mirage, on se débarrasse sans oser affronter ni s'expliquer. C'est lâche, cruel et malhonnête et l'Univers ne tolère pas ces agissements. Ces gens-là vivront quelques mois, voire quelques années d'euphorie, peut-être ou peut-être pas, mais ceux qui détruisent des vies et ne laissent derrière eux que ruine et chagrin subiront de nouveaux défis, des servitudes infiniment plus accablantes que celles auxquelles ils ont cru échapper et ceci pour leur apprendre qu'il n'y a pas de Libération possible sans payer ses dettes, c'est à dire sans assumer ses responsabilités. Les responsabilités matérielles, affectives, morales et spirituelles. Alors seulement la Libération est possible, la leur mais également la Liberté de celles et ceux qui ont été abandonnés. Tout se paie. Un jour ou l'autre, ces individus seront dévastés par la même tempête qu'ils ont semée.


Cela s'appelle le Karma. Personne n'y échappe.


Auteur : Katja Hanska

Droits réservés 2019-2020

  • Facebook Social Icon
  • Vkontakte sociale Icône
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram

Katja's School est une marque de Katja Hanska - Keera Arkana

Réservation & paiement en ligne

Enseignements - Initiations - Stages - Conférences

Siret 417 536 158 00039 - TVA Intracom FR 53 417536158