Danse Thérapie : Renaître à soi-même par la Danse





La Danse comme Thérapie pour Tous. L'idée peut paraître incongrue. Pour les personnes qui souffrent dans leur corps et dans leur cœur, la perspective de sortir de chez elles créé déjà une angoisse. Alors rejoindre un groupe peut l'être davantage et s'imaginer danser parmi des inconnus, quand on ne sait pas danser, quand on est mal dans sa peau, qu'on éprouve parfois la honte de ce corps abîmé perclus de douleurs, en surpoids, quand la dépression mine l'âme, cette possibilité relève de l'inimaginable.


Pourtant, j'attache de l'importance à ce corps en souffrance qui pour toute une vie, devra abriter une âme qui a besoin de ce véhicule pour se réaliser. C'est pourquoi, en complément des programmes à visée thérapeutique pour un "mieux-être" (soins, entretiens, ateliers et stages de développement personnel), je me propose de développer ce secteur d'activités.


La Danse comme Thérapie, communément appelée Dance Therapy ou Danse Thérapie, ne prétend pas guérir les personnes qui vivent avec des troubles de santé physiques ou mentaux. En revanche, les activités de "danse" alliant la parole, la musique et le mouvement améliorent la mobilité, le moral et les aptitudes sociales et psychologiques des participants. Elles leur font "lâcher prise". Elles contribuent au maintien d'une cohésion sociale pour ces personnes isolées par la maladie, la dépression ou le deuil. Elles leur permettent d'exprimer des émotions que le langage seul ne pourrait les en délivrer.


La Danse est un rituel à part entière. Dans certaines cultures, elle s'apparente à une quête spirituelle (Derviches Tourneurs, danses chamaniques, etc). Elle participe à la renaissance à soi-même. Danser, tournoyer, bouger… c'est Vivre. Le mouvement devient un moyen et non une finalité. Le mouvement devient le support du langage de l'âme et du corps. Il permet de restaurer l'estime de soi, de se réconcilier avec ce corps blessé.


Ici, il ne s'agit pas d'apprendre à danser ni de suivre une chorégraphie académique. Je guide les participants à conscientiser leur corps, à l'utiliser pour exprimer